Citation – Virginia Woolf

eisenman_house3« An hour, once it lodges in the queer element of the human spirit, may be stretched to fifty or a hundred times its clock length ; on the other hand, an hour may be accurately represented on the time-piece of the mind by one second.
This extraordinary discrepancy between time on the clock and time in the mind is less known than it should be, and deserves fuller investigation. »

Virginia WOOLF [1]

Partager un même morceau de temps ?
Peter Eisenman, House 3, 1970

[1] WOOLF, Virginia, in Orlando : A Biography (1928), p. 266

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s